Trouver l’inspiration moderne dans les femmes de la Bible

Journée internationale de la femme
8 Mars 2022
English

Alors que nous poursuivons cette année sous la devise « Ensemble en Christ », nous voulons nous souvenir de tous ceux qui, ensemble, contribuent à l’œuvre de Dieu.

Le 8 mars est la Journée internationale de la femme, qui est « une journée mondiale célébrant les réussites sociales, économiques, culturelles et politiques des femmes »1. À l’occasion de cette journée, nous voulons mettre en valeur quelques femmes incroyables de la Bible dont nous n’entendons pas toujours parler. Bien que Jésus-Christ soit notre exemple ultime, nous espérons que le fait d’en découvrir davantage sur ces femmes servira d’inspiration pour tous ceux qui contribuent à l’œuvre de Dieu ensemble en Christ.

Déborah, la dirigeante

Le livre des Juges est un livre historique de la Bible hébraïque, qui nous renseigne sur les différents dirigeants des diverses générations Israélites. Dans ce livre, nous pouvons lire l’histoire de Déborah, une juge de la société Israélite. « L’Éternel suscita des juges, afin qu’ils les délivrent de la main de ceux qui les pillaient » (NEG1979 Juges 2 : 16). À cette époque, un juge était un chef militaire qui recevait et transmettait la parole et la volonté de Dieu.

Déborah a joué beaucoup de rôles ; elle était une prophétesse, un poète, un juge, une directrice d’adoration et un chef militaire. Déborah est la seule juge du livre des Juges qui offre sa sagesse divine pour régler les conflits entre les Israélites (on le voit dans les premiers versets de Juges 4, où elle tient sa cour sous l’arbre de Déborah et est approchée par beaucoup). À l’époque de Déborah, les Israélites étaient sous la domination du roi de Canaan. Lorsque le peuple Israélite voulait vaincre leurs oppresseurs, ils allaient demander conseil à Déborah. Le chef de l’armée Israélite a refusé d’aller à la guerre sans Déborah à ses côtés et ils ont fini par vaincre l’armée de Canaan.

Esther, l’avocate

Dans le livre d’Esther, nous pouvons lire l’histoire d’une période où les Israélites se sont retrouvés dans un pays étranger. Esther est devenue reine, mais n’a jamais dit à personne qu’elle était Israélite. Lorsqu’il a été décrété que la population Israélite devait être détruite, Esther a décidé de faire connaître sa nationalité et a pris la défense de son peuple en disant, « J’entrerai chez le roi, malgré la loi ; et si je dois périr, je périrai » (NEG1979 Esther 4 : 16). Esther a révélé au roi sa nationalité, même si cela aurait pu la faire tuer, et elle a finalement aidé à sauver les Israélites.

Marie de Magdala, le témoin

Marie de Magdala est une autre femme extraordinaire dont on peut lire l’histoire dans la Bible. Nous ne savons pas grand-chose de la vie de Marie, surtout avant Jésus, mais nous savons certaines choses.

Lorsque Marie de Magdala est présentée pour la première fois dans l’Évangile selon Luc, nous apprenons que sept démons ont été chassés d’elle. « Ensuite, Jésus allait de ville en ville et de village en village, prêchant et annonçant la bonne nouvelle du royaume de Dieu. Les douze étaient auprès de lui avec quelques femmes qui avaient été guéries d’esprits malins et de maladies : Marie, dite de Magdala, de laquelle étaient sortis sept démons… » (NEG1979 Luc 8 : 1-2). Bien que l’on ne sache pas exactement ce qu’étaient ces démons, beaucoup pensent que cela signifie que Marie de Magdala souffrait d’une maladie mentale.

Au-delà du fait que des démons ont été chassés d’elle, nous savons également que Marie était une femme, parmi quelques autres, qui a soutenu financièrement Jésus et les disciples tout au long de leurs voyages : « [Ces femmes] et plusieurs autres, qui l’assistaient [Jésus et les douze disciples] de leurs biens » (NEG1979 Luc 8 : 3).

Enfin, nous savons que Marie a été témoin de la mort et de la résurrection de Jésus. Dans chaque Évangile, la résurrection du Christ est légèrement différente, cependant, dans tous les récits de résurrection, les premières personnes à découvrir le tombeau vide et la résurrection de Christ sont des femmes. Marie est l’une des principales femmes citées dans les récits, et à chaque fois, ces femmes sont données la mission d’annoncer cette bonne nouvelle de la résurrection du Christ aux disciples.

Aujourd’hui, les femmes aussi sont chargées de répandre la bonne nouvelle ! L’histoire de Marie de Magdala et des autres femmes qui ont été témoins de la résurrection est très inspirante. Puisque même à l’époque de la Bible, une époque où les femmes n’étaient pas censées parler aux hommes en public, les femmes ont été chargées les premières à diffuser la nouvelle de sa résurrection, « Mais allez dire à ses disciples et à Pierre qu’il vous précède en Galilée : c’est là que vous le verrez, comme il vous l’a dit » (NEG1979 Marc 16 : 7).

Contribuer à l’œuvre de Dieu par le travail ministériel

Ce qui est intéressant chez ces femmes, c’est qu’elles n’ont pas seulement servi le Seigneur en prêchant ; Déborah a écrit des poèmes, Esther a défendu les intérêts de ceux qui ne pouvaient pas le faire eux-mêmes, et Marie de Magdala a surmonté ses difficultés pour devenir un témoin important de l’ultime miracle du Christ, et a contribué à diffuser la bonne nouvelle à tous les peuples. Nous avons chacun nos propres dons et talents qui peuvent être utilisés de nombreuses manières pour servir le Seigneur.

Il y a eu des changements récemment dans l’Église néo-apostolique en ce qui concerne la définition du ministère et nous savons que prêcher à l’autel n’est pas le seul service que l’on peut assurer. Tout ce que l’on fait pour contribuer à la diffusion de l’Évangile et à faire avancer l’œuvre de Dieu est un type de service2.

De nombreuses personnes dans la Bible sont de grands exemples de service, notamment Déborah, Esther et Marie de Magdala. Elles étaient poètes et témoins, dirigeantes et défenseurs. Elles étaient toutes ces choses et plus, même dans des moments difficiles, même lorsqu’elles étaient exilées de leurs pays, vivant sous l’occupation d’autres nations ou souffrant de maladie mentale. 

En cette Journée internationale de la femme, nous honorons et célébrons tous ceux qui contribuent à l’œuvre de Dieu, quels que soient les dons et les talents qu’ils possèdent et utilisent ensemble dans le Christ.
 

1 https://www.internationalwomensday.com/About
2 https://nac.today/fr/708140/674220

 

ARCHIVE

Pentecost   |    Prayer works   |    Passiontide   |    Sharing faith across generations   |    Prayer works   |    Close of the year   |    Christmas   |    Thanksgiving   |    Action de grâces   |    Learning and growing   |    The communion of the Holy Spirit   |    A living faith   |    Pentecost 2023   |    The love of God   |    Passiontide   |    Pillars: Shining for God   |    Older and powerful in Christ   |    Closing of the year   |    Christmas peace   |    Loving gratitude   |